Le but premier de la pratique formelle est de cultiver le Ming, l'insertion dans le flux vital de l'histoire et du temps.

Elle prend comme objet d'étude et de culture, la vitalité Jing, le Souffle-Energie Qi et l'Esprit Shen.

 

Aussi regroupe-t-elle les pratiques de Qi Gong et de Nei Gong formalisées.

A son plus haut niveau, la pratique formelle implique la culture du Xing.

 

Le pratiquant s’adonne à la pratique formelle en cours collectifs, une ou plusieurs fois dans la semaine, comme on s’adonne à n’importe quelle activité physique. Il attend souvent des résultats de sa pratique comme gérer ses émotions ou rester en bonne santé.

 

Le cheminant a une pratique formelle personnelle même s’il continue à participer à des cours collectifs. Il est entré dans une démarche de recherche personnelle et parfois enseigne pour se parfaire lui-même. La joie et le plaisir profond que lui procure la pratique formelle deviennent les principaux moteurs de sa pratique, bien avant les résultats qu’il peut toujours espérer obtenir.

 

Le célébrant n'a plus de pratique formelle!

Elle est devenue Rituel Sacré de Célébration, elle n'est donc plus une "pratique".

Elle est Célébration du fond silencieux et ouvert de la vie.

Elle est sans attente de résultats, sans projet, et s'officie dans la solitude, dans la plus grande joie et la plus grande gratuité.

Elle est devenue Don, comme la beauté de la rose sauvage est Don, qu'il y ait ou non quelqu'un pour profiter de sa vue, de son parfum.

Comme le peintre est toujours peintre ou le sculpteur toujours sculpteur, le célébrant est toujours célébrant, quoi qu’il fasse. Tous ses actes, toutes ses paroles et toutes ses pensées sont posés comme une célébration du fondement de la vie, comme un Don. Sa vie sociale comme sa vie privée, ni meilleures ni pires que d’autres, est célébration dans toutes les limites des formes imposées par le Ciel et la Terre du fond silencieux et ouvert de la vie.